Les pays producteurs de café dans le monde

Les pays producteurs de café dans le monde

Sommaire

Le caféier commence à produire du café 3 ans après sa plantation et devient rentable après 5 ans. Sa durée de vie est comprise entre 25 et 50 ans. Chaque usine produit un peu plus de 1 kg de cerises de café par an, qui, une fois traitées, représentent 500 g de café vert qui deviendront 400 g après le processus de torréfaction.

Le café est cultivé sur 11 milliards d’hectares, situés sur 4 continents et dans 75 pays. Cinquante pour cent de la production mondiale de café est produite dans les Amériques, 33% en Afrique et 22% en Asie.  La production se répartit entre environ 65% de café Arabica et 35% de café Robusta.

Les plus grands importateurs de café dans le monde sont les États-Unis, suivis par l’Allemagne, la France et le Japon. Le prix du café se trouve sur les marchés à terme, qui fluctuent en grande partie en fonction de facteurs climatiques, politiques et monétaires. Sur ce marché, il est le deuxième après le pétrole en volume et loin devant le blé, le sucre et le cacao.

Chaque jour, 2,5 milliards de tasses de café sont bues dans le monde, générant des millions d’emplois liés à la culture du café, à la culture et au service.

Production de café au Brésil (38% de la production mondiale)

Le Brésil est de loin le premier producteur mondial. Il y a plus d’un siècle, la production brésilienne de café était insignifiante et limitée exclusivement à la consommation locale. Vers 1830, lorsque les mines d’or du Brésil sont devenues non rentables, les hommes d’affaires ont investi massivement dans la culture du café. Après l’abolition de l’esclavage en 1988, de nombreux immigrants du Portugal, d’Espagne, d’Italie, d’Allemagne et du Japon sont venus au Brésil pour participer à la production de café. En conséquence, la production brésilienne de café s’est développée pour devenir la plus importante au monde.

Production de café au Vietnam (15% de la production mondiale)

Le café est arrivé au Vietnam dans les années 1860, grâce aux missionnaires français. Trente ans plus tard, les caféiers commencent à être cultivés modestement, mais le pays n’est pas un grand exportateur de café. Le pays a été impliqué dans une guerre presque continue de 1940 à 1975. Après la fin de la guerre et grâce aux conditions climatiques idéales pour la culture du café, celle-ci a été introduite plus vigoureusement que jamais, obtenant des résultats magnifiques.

Aujourd’hui, le Vietnam est le premier producteur mondial de café Robusta depuis 20 ans. La production d’arabica est en hausse depuis 2000 grâce aux investissements français. La commercialisation du café est la troisième source de devises étrangères pour le pays, qui occupe la deuxième place dans le classement des pays exportateurs.

Production de café en Indonésie (7% de la production mondiale)

L’Indonésie est le plus grand archipel du monde et le café est cultivé sur bon nombre de ses îles. Il y a été apporté par les Européens qui ont occupé les îles au 18e siècle. Les principales destinations du café indonésien sont les États-Unis et le Japon. La production est constituée d’arabica et de robusta. Ses cafés se caractérisent par un corps complexe, une saveur riche et une faible acidité.

À titre de curiosité, l’Indonésie produit 500 kg par an du café le plus cher du monde, le Kopi Luwak. Il coûte environ 400 euros le kilo et 70 euros la tasse dans les cafés indonésiens. Le processus d’infusion est quelque peu désagréable et nous en parlerons dans de futurs billets, pour l’instant je veux juste dire que les grains de café sont récoltés à partir des excréments d’un petit mammifère appelé civette qui sélectionne les meilleurs grains dans son alimentation mais ne les digère pas complètement.

Production de café en Colombie (5% de la production mondiale)

La Colombie est connue pour sa production de café Arabica. L’arrivée du café dans le pays n’est pas claire, mais de nombreuses recherches suggèrent qu’il a été introduit par les Jésuites en 1730. Aujourd’hui, la Colombie est le quatrième producteur mondial de café et probablement l’origine la plus reconnue au monde. En fait, il existe un logo que seuls les paquets de café 100% colombien peuvent avoir et que beaucoup d’entre nous connaissent déjà, le logo Juan Valdez avec sa mule Conchita et les montagnes en arrière-plan. La Colombie consacre actuellement un budget assez généreux à la recherche et ses plantations sont parmi les plus modernes du monde.

Production de café en Ethiopie (4% de la production mondiale)

L’Éthiopie se classe au cinquième rang mondial. S’il y a une chose pour laquelle il faut vénérer le café éthiopien, c’est qu’il s’agit du café d’origine ; presque tous les caféiers Arabica que l’on trouve dans le monde proviennent directement ou indirectement d’Éthiopie. On sait, grâce à des sites archéologiques, que des tribus indigènes l’utilisaient au 14e siècle, mais on suppose que le café était utilisé dans la région il y a de nombreux siècles, bien qu’aucune preuve archéologique n’ait été trouvée dans la région.

Aujourd’hui, 10 millions d’Éthiopiens vivent directement du café. Cinquante pour cent des recettes en devises du pays proviennent de l’exportation du café Arabica. L’économie du pays est très vulnérable, car des méthodes de culture rudimentaires sont utilisées et les plantations de café sont souvent très sensibles aux attaques de parasites et autres phénomènes. La production éthiopienne de café est donc la plus instable au monde et on estime qu’elle pourrait quadrupler si les investissements adéquats étaient réalisés.

Nous avons parlé des cinq plus grands producteurs de café du monde, mais il ne faut pas oublier des pays comme l’Inde, le Honduras, le Pérou, le Mexique et le Guatemala. Ensemble, ils représentent 16% de la production mondiale, dépassant la production du Vietnam. Dans cet article, nous avons nommé 10 pays, les 15% restants sont produits par 65 pays.

partager l'article:
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on email
Les articles les plus populaires
Offre-Amazon-Music.jpg
Focus
Les autres articles